Trophées Initiative RSE 2019
Plus jamais seul !
LA solution pour alerter les secours en montagne
Plus jamais seul !
LA solution pour alerter les secours en montagne

Comment alerter les secours, en montagne, en l’absence de réseau ?

LA solution : RadioSecours, une radio très simple d’utilisation, disponible, pour tous, à la location via des bornes automatiques, permettant d’entrer en contact directement avec les unités de secours en montagne qui disposeront de votre position GPS…

 

 

Le projet est né d’un constat lors d’une randonnée à ski en zone blanche. Vous savez, ces zones non couvertes par les opérateurs où votre téléphone ne sert qu’à lire l’heure et à prendre des photos et qui sont très fréquentes en montagne. Comment faire, dans pareille situation, pour alerter les secours en cas d’accident ?

 

 

Été comme hiver, nous l’avons tous constaté au cours d’une randonnée ou d’une sortie à ski… Au moment de sortir notre téléphone pour envoyer un message ou passer un appel, plus aucun réseau. « Ce n’est pas grave » pourrions-nous dire, car bien souvent la montagne est considérée comme un lieu de décompression, voire de déconnexion. Certes, mais en cas d’accident ou d’incident comment faites-vous pour alerter les services de secours ?

 

  

 

Simplicité

 

Notre ambition est de mettre à votre disposition une solution simple et accessible à tous.

Nous avons donc imaginé une radio équipée d’un bouton, d’un seul bouton, qu’il est nécessaire de presser durant 3 secondes pour entrer en communication avec les secours. Géolocalisée, la radio permet aux secouristes de savoir où vous êtes, avec précision, ce qui facilite leur arrivée même en zone boisée où l’hélicoptère aurait des difficultés à vous localiser. Nous avons également imaginé des points de distribution ainsi qu’un concept innovant, correspondant à vos attentes (lien vers l’enquête).

Réserver une radio pour quelques heures ou quelques jours ? Rien de plus simple : votre CB, une plateforme web dédiée et des bornes automatiques accessibles 24h/24 et 7j/7. Ces bornes seront installées aux carrefours des massifs ainsi qu’aux lieux de passage stratégiques des vallées, sans oublier les départs des grandes courses alpines. Pourquoi un tel dispositif ? Tout simplement pour nous adapter aux horaires du randonneur ou du montagnard que vous êtes.

 

Borne automatique

 

RadioSecours toujours prête !

 

En louant une RadioSecours, vous pourrez profiter d’une radio entretenue, en parfait état de marche. Les radios seront accompagnées d’un mode d’emploi très succinct puisque le concept même du projet repose sur sa grande facilité d’utilisation.

       

 

Se rassurer

 

Alerter les secours c’est bien, entrer en communication avec eux, c’est mieux ! Grâce à RadioSecours, vous pourrez communiquer avec les secouristes de montagne, leur faire état de la situation, recevoir de précieux conseils et savoir quand ils arriveront.

En cas d’accident, les minutes semblent être bien plus longues, et un dialogue avec les secouristes peut rassurer.

 

 

Unique en son genre

 

RadioSecours est une solution unique en son genre puisqu’actuellement seul dispositif vous permettant d’entrer en contact, de dialoguer et de faciliter l’arrivée des secours grâce à la géolocalisation automatique de votre position.

Avec RadioSecours, partez en montagne entre amis ou en famille en sachant que vous pourrez parer à l’imparable.

 

Des questions ?

 

Vous pourriez vous demander : « Et pourquoi ne pas tout simplement acheter une radio dans le commerce ? ». Vous n’auriez évidemment pas tort, mais saviez-vous que pour ce faire il est nécessaire d’être titulaire d’un numéro SIRET,  de faire l’acquisition de non pas une mais de deux radios afin de créer un réseau, et de s’acquitter d’une licence ainsi que d’un abonnement au Grand Réseau des Alpes notamment ? Qui plus est, sauriez-vous utiliser une telle radio, choisir le canal d’émission, et l’entretenir ?

Vous pourriez également vous poser la question de l’utilité d’une telle radio pour de simples amateurs. La réponse contient une nouvelle question : pensez-vous que les accidents ne surviennent qu’aux professionnels ?

 

    

 

3 minutes pour…

 

Si seulement 3 minutes suffisent à faire basculer votre sortie en tragédie, 3 petites minutes pourraient vous sauver la vie.

Car oui, 3 minutes, c’est le temps utile pour permettre à la RadioSecours d’envoyer une alerte au centre de secours en montagne, qui dispose alors de votre géolocalisation et des informations sur la situation en cours. La gestion de l’alerte est à cet instant faite directement par ce centre de secours et un lien avec lui sera maintenu jusqu’à l’arrivée de l’hélicoptère, ce qui permet un précieux dialogue avec la personne en détresse.

3 minutes, c’est aussi le temps utile pour vous permettre de réserver une radio sur l’interface Web spécifiquement développée pour le projet RadioSecours. 

3 minutes, c’est aussi le temps utile pour récupérer la RadioSecours  dans l’un des distributeurs implantés en zone de montagne.

3 minutes, c’est aussi le temps utile pour vous permettre de restituer la RadioSecours à ce même distributeur.

A l’inverse, 3 minutes ne suffiront pas pour vous expliquer le fonctionnement d’une radio traditionnelle et nous assurer que vous serez en mesure de l’utiliser correctement…

 

Un projet collaboratif et altruiste

 

Dès la naissance du projet, EMD Ingénierie a décidé de s’associer à deux entités : Sysoco Montagne, leader français dans l’intégration de systèmes de radiocommunications et spécialiste de la communication en situation d’urgence, et l’ANENA, l’Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches. Pourquoi une telle démarche ? Car seul on va certes plus vite, mais ensemble on va bien plus loin ! Nous avons également souhaité intégrer les services de secours en montagne français dès la genèse du projet, que ce soient les pelotons de gendarmerie de haute montagne ou la CRS Alpes afin qu’ils valident l’intérêt du projet et procèdent, avec nous, aux différents tests sur le terrain. Nous avons en outre sollicité La Chamoniarde, L'Unité de Coordination Technique Montagne (UCTM) de la Gendarmerie Nationale et le Grand Réseau des Alpes (GRA), par convention, pour qu'ils fassent partie intégrante du projet, notamment durant la période de tests.

C’est une collaboration transversale et complémentaire qui nous permet aujourd’hui d’avancer et de vous proposer un système radio innovant, accessible et intuitif.

L’idée, au travers de RadioSecours, est également de soutenir les acteurs de la montagne pour le développement des relais radios à travers l’ensemble des Alpes et pourquoi pas, grâce à vous, au développement de nouveaux relais dans l’ensemble des massifs français ! Une part des revenus liés à la location des RadioSecours sera en effet reversée afin d’étendre la couverture radio et ainsi participer à une montagne plus sûre, où le terme « zone blanche » ne sera synonyme que de terrains enneigés…

 

L’actualité du projet

 

RadioSecours est actuellement en phase de tests. Différents services de pelotons de gendarmerie de haute montagne l’utilisent, tout comme des guides et des particuliers qui nous ont proposé leur aide. Les tests correspondent pour l’heure à nos attentes, le design des bornes automatiques est terminé et leur lieu d’implantation est aujourd’hui à l’étude. Concernant la commercialisation de RadioSecours, elle sera effective dès la validation de la solution par les différentes unités de secours en montagne.

 

 

  

 

Pour en savoir plus

 www.radio-secours.com

Facebook : Radio Secours

Twitter : @RadioSecours

En pleine discussion !

Clement Cordier.
Clement Cordier.

Bonjour, Si je comprends et approuve l'intérêt et l'objectif du projet, je ne comprends la stratégie de réalisation qui a été choisie. Je m'explique. Je possède moi même une radio VHF. Je l'ai acheté à titre personnel (environ 300€), je l'ai faite programmer par un centre agréé après avoir cotisé au GRA. Jusque là, ce fut plutôt facile à mettre en oeuvre. J'ai surtout eu la possibilité d'utiliser la fréquence commerciale ouverte par la société pour laquelle je travaille. Depuis, ayant pu vérifier l'utilité sur le terrain de sortir avec une radio VHF programmée pour appeler les secours, je suis en train de faire les même démarches pour le club alpin auquel je suis adhérent, afin d'avoir un parc de radio pour les encadrants. Dans ma démarche, obtenir une fréquence commerciale fut quand même la partie la plus compliquée. Ne serait-il pas plus intéressant de travailler sur cette question de la fréquence commerciale, plutôt que mettre à disposition des radio. Par exemple des fréquences commerciales pour les associations FFCAM, FFME, Fédé de Ski, de Rando, .... Le syndicat des guides de haute montagne a bien une licence d'exploitation commerciale que les guides adhérents au syndicat peuvent utiliser pour faire programmer leur propre radio. Les pratiquants de ski de rando, de cascade de glace, d'alpinisme hivernal sont quand même dans une très grande majorité licenciés dans ces fédérations. Permettre aux clubs et associations locales de bénéficier de la licence d'exploitation commerciale de leurs fédérations nationales respectives devrait rendre plus facile le déploiement des radio de secours parmi les clubs, qui les mettraient à disposition des encadrants ou des pratiquants. La question de la géolocalisation est moins complexe que l'appel au secours. Tous les smartphones même sans couverture réseau, ont une localisation par GPS qui fonctionne bien et permet de donner les coordonnées GPS au PG. Sinon combien de borne allez vous installer ? J'ai fait une sortie ce weekend dans une combe ou sont passés une bonne dizaine de groupes, sur plusieurs itinéraires, certains en A/R, d'autres en traversé. Donc qui prend la radio ? Le premier groupe qui passe à la borne ? Celui qui ne fait le trajet qu'en A/R ? Encore une fois, si l'objectif est louable, le mode de réalisation choisi me laisse perplexe. Cordialement, Clément

Envoyé il y a 9 meses

Nicolas Graciannette.
Nicolas Graciannette.

Bonne idée, mais je m'interroge aussi le mode de mise à disposition via borne. Tout possesseur de radio éffectue régulièrement des tests radio (ie déclenchement d'un relais puis communication avec les secours) pour verifier son materiel, pour s'assurer que l'endroit qu'il fréquente et qui présenterait un risque aggravé est bien couvert par un relais , et dans une moindre mesure faire monter les relais et permettre aux secours de s'assurer que les relais sont bien opérationnels. Cette fonctionnalité est-elle prevue sur le dispositif radio-secours ? Cette offre ne me semble pas répondre au besoin des usagers réguliers qui souhaitent posséder une radio perso (pour des raison de commodities, fiabilité, etc.). En dehors du prix d'achat du poste portatif, la cotisation annuelle au Grand Réseau des Alpes est tout à fait raisonnable, 65 euros en 2018. Comme rappelé, le vrai problème est l'obtention d'une licence d'exploitation commerciale (~1000 euros mini ) qui est obligatoire pour: 1) acheter et faire programmer le poste portatif (il en faut d'ailleurs un minimum de 2, puisque 2 sont nécessaires au minimum pour dialoguer sur cette fréquence) 2) adhérer au GRA afin de pouvoir utiliser les réseaux de secours 150 MHz sur l'arc alpin (sauf mercantour). En effet, l'achat d'une licence commerciale (géographiquement limitée) permet de constituer un réseau et dans le cadre d'une ESF, service des pistes, etc. cela est pertinent pour permettre aux personnels de communiquer entre-eux. Mais pour l'usager ski-rando/alpinisme/rando/escalade qui ne souhaite que l'accès aux réseaux de secours, le contraindre à posséder sa propre fréquence n'a aucun sens, puisque les fréquences des réseaux radio de secours ont déjà été attribuées (propriétiés des militaires) et mises à disposition à travers le GRA par ex. Le constat de l'inefficacité des réseaux mobiles en montagne pour déclencher un secours étant le même depuis des années, il me semblerait opportun que l'ANENA ainsi que tous les acteurs féféraux (CAF, FFME,etc.) les pouvoirs publics (Etat, CG,etc. ) et les secours pro (CRS/PHGM/Pompiers) se mobilisent pour acheter quelques fréquences commerciales et les mettent à disposition des usagers sous forme d'un droit d'usage. A l'exemple de ce qui a été fait par la FFVL... En ce qui concerne l'initiative radio-secours, cela doit déjà être le cas. Pourquoi de pas enrichir l'offre en proposant aux usagers de la catgégorie sus-citée, d'adhérer pour obtenir le droit d'utiliser la fréquence commercial de "radio-secours" et ainsi faciliter l'achat de leur propre poste portatif et les démarches d'adhésion au GRA. @ ANENA: c'est le gros bémol que j'ajoute à mon vote.

Envoyé il y a 9 meses

Jean Caire.
Jean Caire.

Bonjour, - L'idée d'avoir des radios avec GPS pour envoyer directement la position (déjà connu sur des radios pro), et une recherche automatique des relais me parait très bonne. Les fabricants de radios devraient s'en inspirer. - Par contre l'idée de location avec des bornes automatiques me parait IRREALISTE : l'entretien sera un travail considérable et coûteux, mais indispensable, qui le fera ? ; prendre et remettre les radios si l'on est éloigné des bornes = du temps et de l'essence ; sans parler du risque (voire quasi certitude !) de vandalisme ! C'est donc une idée à moitié bonne, dommage. PS : sauf erreur de ma part, le "vote" ne donne pas de choix, mais le simple fait de voter semble être interprété directement comme une approbation, ce n'est pas très honnête !

Envoyé il y a 9 meses

Yoann Dubier.
Yoann Dubier.

superbe initiative, merci pour votre travail !

Envoyé il y a 9 meses

Grenoble, 38
Pierre  Di girolamo.
RadioSecours
Pour votre sécurité

Le projet est bâti autour de deux objectifs principaux : simplifier l’utilisation des radios 150 MHz pour le secours en montagne et les rendre accessibles 24h/24 pour tous les pratiquants de la montagne.
L’ergonomie des radios est très simple : un appui long sur un bouton rouge déclenche une alerte géolocalisée et vous met en relation avec l’organisme de permanence du secours en montagne, via les réseaux associatifs d’alerte. Une synthèse vocale vous guide durant cette phase.
Les radios seront disponibles à la location via des distributeurs automatiques installés dans des lieux stratégiques pour les skieurs, alpinistes & randonneurs.

640
Terminé
Pierre  Di girolamo.
RadioSecours
Pour votre sécurité

Le projet est bâti autour de deux objectifs principaux : simplifier l’utilisation des radios 150 MHz pour le secours en montagne et les rendre accessibles 24h/24 pour tous les pratiquants de la montagne.
L’ergonomie des radios est très simple : un appui long sur un bouton rouge déclenche une alerte géolocalisée et vous met en relation avec l’organisme de permanence du secours en montagne, via les réseaux associatifs d’alerte. Une synthèse vocale vous guide durant cette phase.
Les radios seront disponibles à la location via des distributeurs automatiques installés dans des lieux stratégiques pour les skieurs, alpinistes & randonneurs.

Grenoble, 38

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies