By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more

TransOceans

Record du monde de vitesse - Dirigeable électrique

Achat des batteries
Achat d'un moteur
Assemblage du système moteur

L'association Transoceans, à l'assaut de records du monde !

 

Le projet global du record du monde de vitesse en dirigeable s’élève à 800000 €. Nos partenaires nous soutiennent déjà à hauteur de 400000 €.

Le montant objectif de 20000 € nous permettra de financer un premier système de motorisation, mais également de rassembler une communauté autour de Transoceans. Cependant, nous continuons de chercher des partenaires industriels afin de compléter le  budget.

 

NEWS:

La nouvelle vidéo de Transoceans est en ligne !

TéléGrenoble diffuse cette semaine un reportage sur Transoceans dans son magazine G L'info. Découvrez-le en suivant ce lien, à partir de 5:00 minutes.

 

Alors, commencez de découvrir notre aventure, d'y participer, et revenez-y régulièrement pour les dernières news!

 

Qui sommes-nous ?

L’association Transoceans a été fondée en 2012 autour d’un projet : réhabiliter le dirigeable !

 

La ligne directrice de Transoceans est la performance. L’objectif est de prouver que les progrès technologiques du monde aéronautique ouvrent aux dirigeables les portes du futur, et non du passé.

Pour développer et mettre en valeur ces technologies, Transoceans s’est fixé l’objectif ambitieux de battre 4 records du monde :

 - Traversée de la Manche

            - Record du monde de vitesse

            - Traversée de la Méditerranée

- Traversée de l’Atlantique

 

La particularité de Transoceans, qui ajoute un challenge supplémentaire à l’aventure, réside dans les motorisations de ses dirigeables : l’ensemble des aéronefs sont propulsés de manière 100% électrique !

 

Le record de vitesse

Un record de vitesse, très bonne idée! Mais pourquoi?

 

Pouvoir lutter contre le vent est l’enjeu primordial du dirigeable du futur : cela permettra l’utilisation de la machine lors d’un maximum de situations climatiques, géographiques et environnementales. Or, la capacité à aller vite répond directement à cet enjeu, et autorise le vol dans des conditions difficiles.

 

Après une traversée de la Manche réussie en 2013 (voir album photo ci-dessous), Transocéans s’attaque à la 2nde étape de la feuille de route : le record de vitesse.