Tax eligible
Pédagogie de la "SPAA"
Pour rendre visibles les ados invisibles !
Tax eligible
Pédagogie de la "SPAA"
Pour rendre visibles les ados invisibles !

 

Qui sommes-nous ?

 

Plus de 10 000 élèves déscolarisés dans l'académie de Lyon... 10 000 jeunes invisibles de la société !

A 15 ans, 21% des filles et 9% des garçons ont déjà tenté de se suicider...

Plus de 100 ados accueillis à Emoviv en 2 ans.

 

Emoviv est une association loi 1901 d'intérêt général qui accueille GRATUITEMENT les jeunes, 4 jours par semaine sur le temps scolaire. Nos missions sont multiples : 

  • Permettre aux ados de garder un lien social,
  • Permettre aux ados de comprendre les rouages de la société et les codes sociaux,
  • Permettre aux ados de comprendre et faire évoluer leurs relations interpersonnelles,
  • Permettre aux ados de reprendre goût aux apprentissages par des techniques pédagogiques atypiques,
  • Organiser mensuellement des réunions "parents" pour développer l'aide à la parentalité,
  • Former, diffuser nos connaissances pour accompagner ces jeunes "invisibles".

 

 

 

 

Emoviv est une structure alternative, ni centre de soins, ni centre scolaire, qui permet à ces jeunes, en étant accueillis 4 jours par semaine, d'éviter la désocialisation, de reprendre confiance en eux et en la société, et petit à petit de reprendre goût aux apprentissages.

Les ados qualifient l'association Emoviv de "SPAA" : Structure Protectrice des Ados Atypiques !

 

 

 

Qui sont les jeunes d'Emoviv ?

En moyenne, nous accueillons des adolescents entre 11 et 20 ans. Tous les ados accueillis sont en phobie scolaire, ou refus scolaire anxieux et/ou en phobie sociale. Ce ne sont pas des délinquants, bien au contraire ! Ils ont un énorme potentiel qu'ils ne peuvent pas exploiter s'ils sont repliés sur eux-mêmes chez eux.

 

 

Qui sont les familles d'Emoviv ?

Les familles représentées chez Emoviv viennent de tous les horizons, tous les niveaux sociaux. La déscolarisation, ça n'arrive pas qu'aux autres !

Elles sont toutes différentes mais ont toutes comme point commun :

  • d'avoir un ado en souffrance scolaire,
  • de se sentir seules et démunies face à un "fléau" pas suffisamment pris en considération dans la société,
  • de se sentir jugée par le regard des autres, y compris celui de leurs proches par exemple "tu lui cèdes tout !", "C'est un enfant gâté !", "C'est un caprice !", "Force le !", "Tu ne vois pas qu'il te manipule !"... et j'en passe. Bien évidemment tout ça est FAUX !
  • elles sont toutes anxieuses de laisser seuls leurs ados avec des idées noires en partant travailler et sont souvent obligées de prendre des jours de congés pour garder leurs ados.

 

 

 

Dessin réalisé sur tablette par Loann, 17 ans

 

Qui sont les intervenants d'Emoviv ?

Un délicieux cocktail de bénévoles et d'auto-entrepreneurs qui partagent tous la même bienveillance et le même amour des ados !

Ce sont les ados eux-mêmes qui choisissent leur encadrement !

Chez Emoviv, le savoir être est prioritaire sur le savoir faire ! 

 

 

L'humour, l'auto-dérision, mais aussi la fermeté, le non jugement et la patience sont de rigueurs...

 

 

 

 

Qu'est-ce que la phobie scolaire ou refus scolaire anxieux ?

La phobie scolaire est une angoisse massive qui survient à la simple idée d’aller à l’école. Elle se manifeste typiquement au moment du départ de la maison par une crise de panique qui ne s’estompe que lorsque l’enfant est convaincu qu’il n’ira pas à l’école.

En 2011, elle est définie dans le Journal Officiel : « La phobie scolaire, ou refus scolaire anxieux, est une manifestation de refus de la fréquentation scolaire, à distinguer du refus d’apprendre ou de difficultés d’apprentissage. »

 
La Classification Française des Troubles Mentaux de l’Enfant et de l’Adolescent R- 2012 retient la définition suivante : « manifestation d’angoisse majeure avec souvent phénomène de panique liée à la fréquentation scolaire et interdisant sa poursuite sous les formes habituelles ».

Ainsi certains ados vivent des moments difficiles et sont dans l'incapacité de reprendre l'école, de réintégrer notre système scolaire incompatible pour ces derniers. Ils sont alors dans l'obligation d'être déscolarisés. Par la suite, ils sont logiquement isolés, les menant jusqu'à la dépression pour finir, dans les cas les plus grave, au suicide.

Il est important de ne pas confondre la phobie scolaire avec d’autres troubles dont la symptomatologie peut faire penser à :

  • L’école buissonnière, qui se distingue par son caractère caché. L’enfant évite l’école à l’insu de ses parents et traîne généralement avec d’autres enfants, courant le risque important d’un comportement déviant.
  • Le refus de l’acquisition scolaire, qui porte avant tout sur le décrochage scolaire. L’enfant continue d’aller à l’école mais il ne conserve pas le désir d’apprendre et les résultats s’en ressentent. Ce n’est pas l’anxiété qui est prédominante mais au contraire la morosité latente et inexorable.
  • La dépendance aux jeux vidéo peut parfois ressembler à la phobie scolaire. Il faudra détecter une présence maximale auprès de l’ordinateur et un engouement presque passionnel à un monde parallèle pouvant laisser des traces (troubles du sommeil, décalages, comportements antisociaux). D'après Passeport Santé de Décembre 2016.

 

La Phobie Scolaire illustrée par Sunny (jeune d

 La Phobie Scolaire illustrée par Sunny, 15 ans

 

Les origines de la phobie scolaire

Elles sont multiples et pas simples à cerner. 

 

 

 

Notre projet

Permettre à 60 ados de ne pas être livrés à eux-mêmes !

 

Emoviv est victime de son succès. L'effectif des adhérents est en forte croissance, mais les fonds sont en forte diminution ! 

 

 

Pourquoi ?

L'effectif augmente fortement car Emoviv travaille avec des prescripteurs qui sont l'éducation nationale, les hopitaux de la région, la maison du Rhône, les médecins libéraux, les psychologues... Toute l'équipe d'intervenants est de plus en plus mobilisée sur l'accompagnement de ces ados, et ne se dégage plus assez de temps pour aller chercher
des fonds !

Nos fonds sont, jusqu'à présent, d'origine philanthopique. Nous avons besoins de généreux donateurs ! 

Les dons des particuliers sont défiscalisables à hauteur de 66%. Prenons l'exemple d'un particulier qui ferait un don de 100 euros à l'association. Emoviv reçoit ces 100 euros, et en déduisant de ses impôts 66 euros, ça ne couterait que 34 euros au particulier.

Concernant le mécénat d'entreprise, les dons reçus de nos mécènes sont défiscalisables à hauteur de 60%.

Ainsi vous pouvez faire des dons, mais vos employeurs aussi !

 

 

Les ados "atypiques" nécessitent une pédagogie "atypique" !

Lorsque nous modifions l'environnement pédagogique de ces adolescents, petit à petit les apprentissages ne sont plus représentés comme un monstre invincible, mais comme un jeu de stratégie où l'on ressort gagnant !

Nos objectifs pédagogiques mettent l'Humain au coeur des activités, la Société, le Jeu et la Stratégie.

Notre ambition est également de renforcer nos liens avec l'éducation nationale afin que notre pédagogie prospère en solution alternative que pourrait proumouvoir l'éducation nationale pour les collégiens et les lycéens qui ne rentrent pas dans le moule !

 

 

 Que finançons-nous ?

 

Pour bénéficier d'un accompagnement optimal à plein temps, l'association a besoin pour fonctionner de 4 000 euros par ado et par an !

Avec 2 000 euros, l'association peut financer l'accompagnement de 5 ados en développement personnel, re-socialisation et communication sur un trimestre.

Avec 1 500 euros, l'association peut financer, pour 5 ados, sur un trimestre soit :

  • l'atelier d'expression artistique,
  • l'atelier mathématiques,
  • l'atelier littéraire,
  • l'atelier scientifique,
  • l'atelier historique...

 Plus nous aurons de fonds, plus nous pourrons augmenter notre volume d'accompagnement !

 

 

Let's talk !

Véronique  Faure .
Véronique Faure .

Emoviv nous a aider. Elle a permis à notre fils et à nous même de souffler face à un cadre scolaire et sociale rigide qui ne laissait d'autre choix que l'hospitalisation ou l'adaptation à un moule qui ne convenait pas. Ce type d'association est vital pour tous ces jeunes que le système scolaire ne peut accueillir. Il en faudrait plus. Merci Emoviv ! Véronique

Posted 4 months

The last 20 backers

Florence Reginot.
Florence Reginot.

100 €

Sylvie Lhopital.
Sylvie Lhopital.

1000 €

Pascal Bonhomme.
Pascal Bonhomme.

250 €

Jean-françois  Daudel .
Jean-françois Daudel .

50 €

anonymous
Anonymous

Sylvain Valembois.
Sylvain Valembois.

500 €

Jean Paublant.
Jean Paublant.

850 €

anonymous
Anonymous

Paul Faure.
Paul Faure.

150 €

Véronique  Faure .
Véronique Faure .

50 €

anonymous
Anonymous

Anne sophie Girerd.
Anne sophie Girerd.

100 €

anonymous
Anonymous

Delphine Paublant.
Delphine Paublant.

200 €

Monique Zamora-racionero.
Monique Zamora-racionero.

100 €

Maryse VERDIER
Maryse VERDIER

500 €

anonymous
Anonymous

Jérôme Faugeras.
Jérôme Faugeras.

50 €

Eleonore Simon.
Eleonore Simon.

100 €

Ingrid Lewintre.
Ingrid Lewintre.

200 €

Lyon
EmmaB
Emoviv
Emmanuelle Bourdin, Directrice d'Emoviv, ainsi que l'ensemble des familles adhérentes à Emoviv sont les porteurs du projet !

Après 10 années d'accompagnement d'adolescents "non conformes" au moule de l'éducation nationale à titre professionnel, j'ai créé l'association Emoviv à la suite d'un événement tragique, le suicide du cousin de mes fils, 15 ans, élève brillant de 2nde, mais qui ne pouvait plus supporter le cadre institutionnel.

A cette époque trois solutions pouvaient se présenter à lui :
1 - l'hospitalisation mais cela ne dure qu'un temps restreint,
2 - le soin étude mais les places sont très limitées et les délais d'attente sont longs,
3 - retourner en classe pour éviter la désocialisation.

Notre cousin a préféré mettre fin à ses jours que de devoir retourner en classe !

Ainsi est née Emoviv. L'objet de l'association est de créer une alternative à ces solutions, un lieu de socialisation pour les ados qui ne nécessitent pas de soins intensifs mais qui ne peuvent pas regagner le chemin de l'école.

La demande est de plus en plus forte. Le mal-être au sein de l'institution scolaire se propage sur les adolescents les plus sensibles, les paralyse jusqu'à les inhiber complètement.

Emoviv les accompagne en suivant un processus en trois étapes :
1 - reprendre confiance en eux et aux relations humaines,
2 - reprendre confiance en la société,
3 - retrouver le goût des apprentissages par des techniques pédagogiques atypiques.

Ainsi, les adolescents peuvent poursuivre leur parcours scolaire, à leur rythme, passer le bac et suivre des études supérieures !

Ces ados invisibles doivent devenir visibles ! Ce sont eux qui peuvent faire progresser la société ! Bravo à eux !

Un trimestre de financement de l'atelier de re-socialisation et communication pour 5 ados
Un trimestre de financement de l'atelier d'expression artistique pour 5 ados
Un trimestre de financement de l'atelier de mathématiques pour 5 ados
25
Terminé
159%
EmmaB
Emoviv
Emmanuelle Bourdin, Directrice d'Emoviv, ainsi que l'ensemble des familles adhérentes à Emoviv sont les porteurs du projet !

Après 10 années d'accompagnement d'adolescents "non conformes" au moule de l'éducation nationale à titre professionnel, j'ai créé l'association Emoviv à la suite d'un événement tragique, le suicide du cousin de mes fils, 15 ans, élève brillant de 2nde, mais qui ne pouvait plus supporter le cadre institutionnel.

A cette époque trois solutions pouvaient se présenter à lui :
1 - l'hospitalisation mais cela ne dure qu'un temps restreint,
2 - le soin étude mais les places sont très limitées et les délais d'attente sont longs,
3 - retourner en classe pour éviter la désocialisation.

Notre cousin a préféré mettre fin à ses jours que de devoir retourner en classe !

Ainsi est née Emoviv. L'objet de l'association est de créer une alternative à ces solutions, un lieu de socialisation pour les ados qui ne nécessitent pas de soins intensifs mais qui ne peuvent pas regagner le chemin de l'école.

La demande est de plus en plus forte. Le mal-être au sein de l'institution scolaire se propage sur les adolescents les plus sensibles, les paralyse jusqu'à les inhiber complètement.

Emoviv les accompagne en suivant un processus en trois étapes :
1 - reprendre confiance en eux et aux relations humaines,
2 - reprendre confiance en la société,
3 - retrouver le goût des apprentissages par des techniques pédagogiques atypiques.

Ainsi, les adolescents peuvent poursuivre leur parcours scolaire, à leur rythme, passer le bac et suivre des études supérieures !

Ces ados invisibles doivent devenir visibles ! Ce sont eux qui peuvent faire progresser la société ! Bravo à eux !

Lyon
25 backers
€5,450
Fonds de dotation Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes
Matched by
+ €2,500
€7,950
on an objective of
€5,000
159%

By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more / parameterize cookies