Trophées Initiative RSE 2019
L'étable, producteur d'équité
Magasin de producteurs, de cultures et d'équité
L'étable, producteur d'équité
Magasin de producteurs, de cultures et d'équité

L'ETABLE est un magasin de "producteurs de cultures et d'équité"créé il y a 6 ans, à l'initiative de Béatrice Tardieu pour promouvoir les créations locales et les mettre en lien direct avec le public le plus large possible.

"CULTURES",   parce qu'il rassemble en un même lieu, une anciennne étable située à Costaros, à la frontière géographique et culturelle entre Cévennes et Auvergne, sur la RN88,

- à la fois des produits alimentaires issus de "l'agriculture" de notre région ( de préférence biologique), et des produits issus de l'agriculture biologique d'autres régions de France et du monde, à condition qu'ils soient aussi issus de production équitable et nécessaires à l'alimentation quotidienne(chocolat, thé, café,..)

- des œuvres d'artistes, tels que tableaux, photos, sculptures, ainsi que des livres d'auteurs et d'éditeurs régionaux..

- et propose, gratuitement, dans "le salon de l'ETABLE" des conférences, lectures, concerts, discussions philosophiques, ..autour du partage d'un repas mis en commun et permettant les rencontres, les échanges...

 

"ÉQUITÉ",  parce que le magasin compte 3 salariés en totale reconversion professionnelle, qui perçoivent tous un salaire(smig) identique, et gèrent le magasin en quasi autonomie en se répartissant les tâches et le planning sans intervention hiérarchique;

- équité, parce que l'ETABLE met en rayons le plus possible de produits d'une même catégorie, donnant la chance à chaque producteur de vendre, et permettant aux clients de vraiment AVOIR LE CHOIX (ce qui est rarement le cas dans les magasins de producteurs classiques);

   

- équité, parce que l'ETABLE a établi un taux de marge le plus bas possible, un TAUX DE MARGE DE FONCTIONNEMENT, et non pas un "taux de marge commercial" classique, pour que les produits vendus soient             ACCESSIBLES AU PLUS GRAND NOMBRE de clients, et que la marge soit équitablement partagée entre les producteurs, les salariés de l'ETABLE, et les clients finaux.  Car, "le bio" et "l'artisanal", ne doivent plus être l'apanage des seuls hauts revenus.

Les habitants des campagnes ont, généralement, des revenus moyens très en dessous de ceux des villes( retraités, basses qualifications professionnelles,..) et sont souvent contraints de "se serrer la vis" sur les budgets alimentation, sans parler de l'accès  quasi impossible à la "Culture" artistique..

or, si on veut permettre aux générations actuelles et futures de pouvoir réellement choisir entre ville et campagne, il faut rendre la campagne attractive, pratique, moderne, et remettre en œuvre ce qui fait sa force et sa différence,  les fraternités et solidarités naturelles:

les VALEURS HUMAINES

les CULTURES

toutes les formes de CULTURES (agri...culture comme art....culture...)...

 

L'ETABLE, C'EST CELA !

 

 

- agrandir l'espace actuel de vente pour permettre l'installation de plus de produits frais, la vente en vrac sans emballages (coûteux et polluants)

- créer un espace de dégustation de nos produits, qui permette, encore une fois, "la rencontre ".

- construire un espace de stockage et de préparation de commandes pour nos clients internet et restaurateurs parisiens

- créer un "drive rural"

- acheter un petit véhicule de livraison pour livrer des commandes et faire des marchés en collaboration avec nos producteurs, sur la région d'Ales où on s'approvisionne en fruits, légumes et vins des Cévennes.

 

Notre marge de fonctionnement étant très serrée, nous n'avons pas de capacité à financer seuls tout cela.

c'est pourquoi, avec votre aide,nous avons besoin de gagner ce CHALLENGE !

 

 

         VOTEZ ET FAITES VOTER POUR L'ÉTABLE!

 

 

Let's talk !

Costaros, 43
Bea Ta.
Béatrice Tardieu

Béatrice Tardieu, 56 ans, diplômée EMLyon 1985, et DECI 1985.

J'ai toujours voulu "partager", y compris dans le travail, ce que j'avais appris , ce que j'étais capable de faire grâce à ma bonne santé, mes études ou mon éducation. Ne pas conserver pour moi seule les dons de la Vie, le produit de mon travail. Et ne jamais faire d'affaires commerciales qui n'aient pas d'utilité pour autrui, pas de "sens" éthique profond.

Aussi, j'ai, dès la fin de mes études, co créé une petite entreprise de bureautique et de signalétique au service de PME.
Puis, en 1994 j'ai repris une première entreprise industrielle liquidée avec ses 59 salariés après un énorme dépôt de bilan.
En 2004, j'ai donné l'entreprise qui comptait alors 117 salariés en France et environ 150 à l'étranger, à un groupe de salariés qui ont formé une SCOP.
De mon côté, j'ai dirigé ensuite, en tant que directrice salariée, deux autres entreprises industrielles en milieu rural, qu'il fallait redresser, réorganiser. J'ai accepté ces mandats à condition qu'il n'y ait pas de licenciements à la clé. Ce qui a été le cas.
Pour finir, avant de créer l'Etable en 2013, j'ai occupé les fonctions de Directrice du Développement Économique d'une agglomération de 110 000habitants. Au cours de ce mandat, j'ai beaucoup travaillé à la reconversion des friches industrielles, la limitation d' annexion de terres agricoles en ZA ou ZI, la conversion au maraîchage bio de terres agricoles en frange urbaine, l'introduction du bio et des produits frais dans les menus des cantines scolaires, et la reconversion professionnelle de nombreuses personnes..

Lorsque j'ai décidé de revenir à mes racines, en HAUTE LOIRE, j'ai voulu continuer à œuvrer dans le même sens éthique.
C'est pour cela que j'ai créé ce magasin de producteurs "différent " il y a 6 ans.

39
Terminé
Bea Ta.
Béatrice Tardieu

Béatrice Tardieu, 56 ans, diplômée EMLyon 1985, et DECI 1985.

J'ai toujours voulu "partager", y compris dans le travail, ce que j'avais appris , ce que j'étais capable de faire grâce à ma bonne santé, mes études ou mon éducation. Ne pas conserver pour moi seule les dons de la Vie, le produit de mon travail. Et ne jamais faire d'affaires commerciales qui n'aient pas d'utilité pour autrui, pas de "sens" éthique profond.

Aussi, j'ai, dès la fin de mes études, co créé une petite entreprise de bureautique et de signalétique au service de PME.
Puis, en 1994 j'ai repris une première entreprise industrielle liquidée avec ses 59 salariés après un énorme dépôt de bilan.
En 2004, j'ai donné l'entreprise qui comptait alors 117 salariés en France et environ 150 à l'étranger, à un groupe de salariés qui ont formé une SCOP.
De mon côté, j'ai dirigé ensuite, en tant que directrice salariée, deux autres entreprises industrielles en milieu rural, qu'il fallait redresser, réorganiser. J'ai accepté ces mandats à condition qu'il n'y ait pas de licenciements à la clé. Ce qui a été le cas.
Pour finir, avant de créer l'Etable en 2013, j'ai occupé les fonctions de Directrice du Développement Économique d'une agglomération de 110 000habitants. Au cours de ce mandat, j'ai beaucoup travaillé à la reconversion des friches industrielles, la limitation d' annexion de terres agricoles en ZA ou ZI, la conversion au maraîchage bio de terres agricoles en frange urbaine, l'introduction du bio et des produits frais dans les menus des cantines scolaires, et la reconversion professionnelle de nombreuses personnes..

Lorsque j'ai décidé de revenir à mes racines, en HAUTE LOIRE, j'ai voulu continuer à œuvrer dans le même sens éthique.
C'est pour cela que j'ai créé ce magasin de producteurs "différent " il y a 6 ans.

Costaros, 43

By continuing your visit on this website, you accept the use of cookies offering you tailored content and enhancing your browsing experience. Learn more / parameterize cookies